Balèze, le Gévau 2016

Le Gévau ça a un peu de la gueule dans le milieu du Raid. Ça fait 19 ans qu’un joyeux groupe d’irréductibles Lozériens organise cette course de trois jours autour de Marvejols, et ils font pas les choses à moitié là bas! Quand Erwanito et Hugo nous on dit qu’ils étaient inscrits au Gévau, j’ai d’abord regardé où c’était sur la carte, parce que moi la Lozère ben… Et puis j’ai lu des CR des éditions précédentes et ça nous a évidemment chauffé, Antoine et moi. Du coup on y était du 5 au 7 Mai dernier pour notre premier Gévau. Et on valide, ça a effectivement de la gueule!

Jeudi 5 – Marvejols

Le Gévau, ça commence traditionnellement par un prologue de nuit autour de Marvejols, et cette année le départ se fait en masse vers 21h30, yallah!

Section 1 – CO urbaine + Trail’O

Erwan/Hugo (15ème)
Antoine/Mathias (46ème)

13161698_283036585368989_7354090795554615666_o

De gàd, Mathias, Antoine, Erwan et Hugo, au départ du J1

Mathias : Ça part comme des avions devant! Moi il me faut un peu de temps pour me mettre en route, du coup on se retrouve dans le tas. Après avoir fait le tour de chauffe, on récupère chacun notre carte pour la CO individuelle. J’enchaîne rapidement les 4 premières balises et je passe même en tête du petit groupe qui a choisi le même sens que moi. S’en suit un bon gros jardinage pour la 6ème, je fais toutes les rues dans un sens puis dans l’autre, et finalement je déniche la dernière toile bien cachée…Retour au départ où Antoine m’attend depuis quelques instants.

On part pour le trail un chouilla devant Hugo et Erwan qui nous lâchent tranquillement sur la portion de plat. On les retrouve juste avant la première balise. On coupe mais j’avoue avoir fortement pensé

Mais où qu’on est sur la carte !?

 Les deux zinzins nous déposent à nouveau sur le plat suivant. On arrive ensuite dans la partie « Gévau » du trail : remontée d’une mini trace mi-ruisseau mi-forêt impénétrable. Je commence à fatiguer donc c’est Antoine qui conduit. Il nous dégote un tout droit du tonnerre qui nous fait repasser devant une bonne partie du peloton. Et qui c’est qu’on rattrape? Ça me rebooste comme jamais et je m’accroche comme je peux à Hugo. On est au taquet, au coude à coude. On va quand même pas louper l’occasion de faire un sprint en côte pour la première section d’un raid de 3 jours hein! On arrive juste devant les gars en 1h17 et des brouettes  et dans une ambiance de folie! (pour l’honneur Hugo sprint devant nous mais nous laisse valider les premiers car Erwan est un peu derrière) Vite au chaud et au dodo!

Malheureusement, une petite erreur d’Antoine qui prend une de mes balises (comme part hasard, celle à laquelle j’ai jardiné!) à la place d’une des siennes nous relègue plus loin au classement… Au Gévau, une balise manquée c’est 30′ de pénalité!

Vendredi 6 – De Auroux à Langogne (en faisant des petits détours sinon c’est pas rigolo)

Petit dodo de 5h, et c’est reparti! Le J2 a lieu à 1h de Marvejols, non loin de la voisine Ardèche. Comme présenti par Antoine, on apprend notre pénalité de la veille, ce qui nous propulse dans le bas de classement. On part donc dans les premières équipes (ordre inverse du classement de la veille), et l’objectif est clair, ne pas se faire rattraper par Hugo et Erwan!

Section 2 – Vtt Road-book

Erwan/Hugo (19ème)
Antoine/Mathias (55ème)

13227348_283037042035610_7862064149884112521_o

Erwan au départ du J2 (porte-carte fonctionnel)

Erwan: Les jambes semblent s’être réveillées avec moi ce matin. On part serein sans trop forcer, arborant fièrement un porte carte capable de tourner pour orienter la carte (fabrication maison de la semaine d’avant, on n’est quand même pas des pigeons à payer 60€ pour ce bout de plastique). Au bout de 400m, on constate qu’il y a pas mal de vent. Au bout de 800m, on voit le porte carte revenir à 750m par voie aérienne. Ça m’apprendra à bricoler. Quatre kilomètres plus tard, une des plaquettes du frein arrière d’Hugo tombe (Si si…). On finit ce RB tant bien que mal, la queue entre les jambes et le porte carte dans la bouche. On a quand même pas traîné et on est toujours dans le peloton, c’est déjà ça.

Mathias: On fait une section correcte, mais Antoine crève en bas d’une descente sur bitume (le dosage du freinage et à remettre en question autant que le laps de temps donné par l’orienteur pour tourner à gauche…). Et vu qu’on est pas les schumi du changement de chambre, on prend un petit éclat…

13227640_283036725368975_5368661672583418822_o

Antoine et Mathias au départ du J2 (bronches fonctionnelles)

Section 3 – Run&bike

Erwan/Hugo (12ème)
Antoine/Mathias (16ème)

Mathias: Le R&B c’est traître, surtout quand c’est coef 1… T’es censé faire la section tranquille, mais quand t’es sur le vélo faut vite se dépêcher d’aller le poser devant pour ton copain et quand tu cours faut vite se dépêcher d’aller chercher le vélo devant pour aller vite… enfin bref tu m’as compris. Le cardio fait bim-boum et on se retrouve à pas récupérer tant que ça, au contraire !

Section 4 – Trail

Erwan/Hugo (19ème)
Antoine/Mathias (46ème)

Mathias: On fini le R&B comme on l’a commencé, à fond! Grave erreur… Une demie banane plus tard, on enchaîne sur le trail annoncé comme « Gévaudien ». Ça attaque tranquille sur une belle piste, puis ça descend dans les gorges de l’Allier. C’est beauuuuu l’Allier. C’est technique, on slalome entre les arbres, on saute de rocher en rocher, on traverse les pieds dans l’eau, on… Et puis là, plus de son, plus d’image.

xt77y9wvux4isspani
Je me traîne, je n’arrive plus à respirer, on se fait doubler par beaucoup d’équipes et finalement par les copains. Antoine fait ce qu’il peut pour me booster, il me pousse dans les montées, me botte les fesses,… mais rien n’y fait je tourne au ralenti, et la tête en prend un coup. En arrivant (finalement) à la fin de la section, le médecin vient me voir, je lui annonce

Je crois que je fais une hypo là…

Il me regarde, je le regarde et il me répond

Et puis une bonne crise d’asthme allergique aussi !

Un bon petit cocktail en somme! On prend une bonne demie-heure de pause, à la fin de laquelle j’arrive enfin à me ré-alimenter et à boire. Mais on décide de la jouer prudent, et on shunt le canöe de la mort. Je crois qu’Antoine n’était pas mécontent de ce choix!

Section 5 – Canöe

Erwan/Hugo (19ème)
Antoine/Mathias (shunt)

Erwan: J’arrive complétement rincé au début du canoë. J’ai besoin de repos et c’est plaisant de se poser dans un bateau. Beaucoup de monde coupe droit à l’arrivée, sans prendre deux balises pour lesquelles il faut remonter contre le vent. Nous on va prendre la balise 1 (on est quand même plus intelligents que les autres, il ne faut pas l’oublier). On se prend surtout le vent, et les vagues quand on essaye de tirer le canoé à pied le long du lac en pensant gagner du temps. C’est physique et ça avance pas beaucoup. On met beaucoup de temps à atteindre la première balise  pour enchaîner direct sur la traversée du lac. On n’est pas des navigateurs nés, une équipe nous passe vite devant. Le vent est vraiment fort et ça brasse pas mal sur le lac, avec des creux de 1m pas très sympa.

On change de stratégie, et pour les balises suivantes on fait le minimum de distance en canoë, pour accoster au plus près et aller prendre les balises à pied. J’aime bien cette stratégie : je fais deux siestes de 10 min pendant qu’Hugo lutte contre la tétanie à pied en sortant du canoé pour aller chercher la balise 2 puis la 4. Six équipes seront quand même classées devant nous en aillant shunter une balise. Ça nous apprendra à être plus intelligents que les autres.

13119130_1055133047916856_101824087272809268_n

D’ici ça à l’air sympa cette petite balade touristique sur le lac de Naussac !

Section 6 – Vtt’O

Erwan/Hugo (32ème)
Antoine/Mathias (21ème)

Mathias: On décide de repartir tranquille pour voir si mes poumons fonctionnent toujours sur le vélo. Ça semble aller, et les jambes sont de retour. D’autant plus que l’orientation n’est pas compliquée, il suffit de suivre la rive du lac par l’unique single du coin. Antoine s’inquiète un peu de ne pas trouver de balise, c’est vrai qu’elles se font rares sur les sections de suivi. Pour pimenter un peu la balade, on nous annonce que l’on va traverser un champ avec un taureau en liberté! Chouette! On enjambe nos premiers barbelés du weekend pour échapper à la bête et on file à toute vitesse vers les bananes de l’assistance.

On décide de shunter le trail suivant parce que j’ai un peu peur que ma respiration soit limite pour ces quelques kilomètres. Du coup on prend la charrette pour une section bonus de road-book. Au Gévau, tout le monde a le droit à sa petite section d’orientation, même les assistances!

Section 7 – Trail

Erwan/Hugo (20ème)
Antoine/Mathias (shunt)

Erwan: Ce trail ressemble bien trop au précédent sur le papier. J’ai peur d’accuser le coup comme à celui d’avant, mais ça passe bien. Les sections sont bien plus roulantes, avec des montées bien régulières en sous bois, et je suis même surpris de voir la fin de la section si tôt. Hugo à toujours la forme, je me demande s’il sera fatigué aujourd’hui…

Section 8 – Vtt’O

Erwan/Hugo (52ème)
Antoine/Mathias (21ème)

Mathias: Vu qu’on a shunté pas mal de sections jusque là, le point positif c’est qu’on a de la marge pour faire correctement cette section coef 3 avant la barrière des 10h de course. Et ça, ça motive! Je tente de m’appliquer un maximum sur l’orientation, les premières balises sont un peu techniques et avec pas mal de dénivelé en jeu. Ensuite ça enchaîne sur une portion moins raide, et un single que l’on qualifiera de « c’est tout droit pour les trois prochaines balises ». Une petite IOF pour finir à toute blinde, et une section rondement menée!

13071902_283036858702295_240729063169434014_o

Section 9 – CO

Erwan/Hugo (2ème)
Antoine/Mathias (33ème)

Erwan: On est bouillants. Le fond de classement assuré au VTT d’avant (à cause des balises shuntées) nous a laissé le temps de récupérer. On part comme des balles pour cette CO. L’orientation va bien, les jambes aussi, et tout se goupille nickel… L’objectif c’est le top 5 sur cette section, pour compenser le shunt précédent au VTT. On apprendra qu’on fait le 2ème temps de la section. La journée se finit vite avec une descente rapide de VTT sur l’arrivée où il ne reste qu’une  courte CO aérienne dans Langogne. Finalement le forme est revenue, à voir pour le lendemain.

Section 10 – Vtt’O + CO urbaine

Erwan/Hugo (6ème)
Antoine/Mathias (49ème)

Mathias: C’est dingue comme on peut s’imaginer toute sorte de choses quand on se paume sur une section après 10h de course. Alors qu’on est au coude à coude avec trois autres équipes parties en même temps que nous, on loupe le bon single qui tourne à droite, de peu. Une petite erreur de 30° (aucun rapport avec la température en cette fraîche soirée de mai) au départ du chemin et on se retrouve tous à découper de la ligne de niveau sans broncher (enfin ce qu’il reste des bronches de certains). On finit par se poser des questions, je m’imagine des chemins manquant sur la carte, on remonte, on redescend, on reremonte,…Finalement on retrouve notre chemin 15′ plus tard, et on tente de sauver les meubles en lâchant les chevaux.

On finit cette belle journée par la CO dans Langogne où on fait la course entre chaque balise avec une autre équipe qui fait pratiquement toujours un choix différent du nôtre. Et comme il se doit, on termine la section pleine balle, 11h et 30 minutes après notre départ matinal.

Retour à la casa, debrief avec les copains, gros plat de pâtes préparé avec amour par nos assistantes préférées et plongeon au lit, y’a que ça de vrai!

Samedi 7 – De St Sauveur de Peyre à Marvejols

Grasse mat’ ce matin puisqu’on se paye le luxe de dormir jusqu’à 6h45! On arrive presque tous à tenir debout et à descendre les escaliers, c’est de bonne augure. Le briefing présidentiel est digne de sa renommée, on est chauds!

S’il n’y a aucune trace et que vous doutez fortement, c’est que c’est là. Des bénévoles ont passé le râteau pour que ça soit plus visible.

Section 11 – Vtt Road-book

Erwan/Hugo (16ème)
Antoine/Mathias (20ème)

Mathias: Bon on n’est pas venu au Gévau uniquement pour enfiler des perles. Du coup, vu que je commence à piger comment lire correctement ce satané raid-book, et que la section est coef 3, on avoine!  Pas d’erreur de trajectoire, on cherche l’équilibre entre suivre le RB, les équipes qui ont du flair et les magnifiques singles ouverts sur mesure. Les « montées du président » tirent les mollets, mais on passe plutôt bien dans mon souvenir. On coiffe quelques équipes et on termine la section en bonne position dans le peloton. On surprend même nos assistantes adorées qui ne nous attendaient pas de si tôt!

Section 12 – Trail

Erwan/Hugo (12ème)
Antoine/Mathias (20ème)

Erwan: Le trail suivant est super beau. La montée en lacets sur les terrasses se passe bien. On en profite pour manger des barres énergétiques et quelques équipes. On tourne bien et la section passe vite, avec encore des beaux passages le long d’une rivière et un retour descendant sur le point de départ. Il faut s’y faire, ce raid est magnifique! D’ailleurs je suis moins dans le rouge que la veille, et c’est plus pratique pour profiter du décor.

Section 13- Vtt’O

Erwan/Hugo (11ème)
Antoine/Mathias (20ème)

13138885_1056680731095421_350617568286835342_n

Antoine et Mathias au départ du Vtt’O

Erwan: Ça monte dur pour le début de ce VTT. J’ai le porte carte mais j’en chie, et c’est Hugo qui oriente sur toute la section la carte à la main. L’orientation est nickel et la section se poursuit sans encombre. On casse quand même une chaîne juste avant la dernière balise. On est proche de l’arrivée, et ça monte : on ne répare pas, et Hugo finit la section en transformant son vélo en trottinette. C’est le seul moment où il se sera vraiment mis dans le rouge… Plutôt impressionnant de mon point de vue, puisque je force la plupart du temps.

Section 14 – CO au score

Erwan/Hugo (7ème)
Antoine/Mathias (33ème)

Erwan: C’est la dernière section, on part assez fort, même si les ressources manquent. On nous donne deux cartes pour cette section : le début sera sur IOF et la fin sur photo aérienne. On est optimistes en pensant aller racler les balises haut perchées qui valent beaucoup de points. On se rend vite compte qu’en 1h10 il va falloir limiter les ambitions, et on commence donc par prendre deux balises assez proches en forêt. On croise au passage les copains, qui jardinent tranquillement près d’un caillou.

On se rend maintenant mieux compte des balises qu’on peut prendre, et le reste du circuit se dessine bien. Plus que trois balises sur la carte IOF et on passera à la photo aérienne pour cavaler vers l’arrivée. On galère un bon moment pour atteindre la balise suivante, bien cernée par des ronces. Plus que 2. Le chrono tourne et commence à nous mettre la pression. Il faut pas mal monter pour aller chercher l’avant dernière balise, mais elle vaut cher et on y va malgré le chrono, qui tourne dangereusement. Il faut encore jouer à taille-buisson et rampe-fourré pour la prendre. Ça le fait mais on perd pas mal de temps. Il ne nous reste que de la descente. La dernière balise IOF est peu en dessous de nous. On jardine pour la trouver mais ça passe, même si le chrono nous crie dessus qu’on a pas de temps. Cette fois on passe sur la photo aérienne.

Quelques balises seront sur notre chemin, mais le principal c’est maintenant de bourriner vers l’arrivée pour limiter le retard, puisque les points gagnés sur les balises vont vite fondre si l’on traine trop. Il nous reste 20 min pour cette descente. On s’aperçoit que ça ne descend pas tant que ça et on n’avance pas sur la photo. L’arrivée semble très loin… et le retard inévitable. On pense arriver au moins 10min trop tard. On donne tout. Hugo trouve encore l’énergie de faire les détours pour prendre les balises sur le chemin. On finit à fond comme des cons dans la descente (enfin raide), tant pis pour les genoux! Au final on aura que 3 minutes de retard, et on se rend compte qu’à l’exception des portions dans le taillis on n’aurait pas pu faire bien mieux.

Section 15 – La soirée du Gévau !

Ce qui se passe à la soirée du gévau reste à la soirée du gévau! Mais une chose est sûre, ça réputation n’est pas usurpée! À vivre!

Quelle belle aventure en Lozère ce gévaudathlon! On en a pris plein les yeux et plein les jambes, on est sacrement contents d’avoir fait le déplacement ! Un énorme big up à nos deux assistantes de luxe, Clémence et Alaïs ! Que dire de l’organisation et des bénévoles? Juste incroyable ! Ce format de course est génial, avec les assistances en fin de section, on a  l’impression qu’il y a du monde partout pour nous encourager! Et même si on est dernier du classement, une nouvelle course commence à chaque section!

Niveau classement, Erwan et Hugo obtiennent une très belle 13ème place vu le niveau de la course! Malgré une belle dernière journée, Antoine et Mathias finissent 39ème. Au gévau, c’est la régularité qui paye!

On se souviendra forcément des singles Vtt tracés sur mesure, des trails techniques où on bouffe de la végétation, des montées du président… et bien sûr de la soirée du Gévau! Unique en son genre! C’est sûr on revient l’année prochaine pour la 20ème!

Allez Ciao!

Erwan & Mat’

Publicités

3 réponses à “Balèze, le Gévau 2016

  1. Pingback: Raid LSN 2016 | lesjeuxdemotslaidspourlesgensbetes·

  2. Pingback: Avez-vous eu vent du LigéRaid ? | lesjeuxdemotslaidspourlesgensbetes·

  3. Pingback: Longue vie au Gévau! | lesjeuxdemotslaidspourlesgensbetes·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s