Marathon de Bessans : Les mollets font du ski

Bienvenue dans le monde des « petits collants, grands bâtons ». Dimanche avait lieu le 38ème Marathon international de Bessans. Alors oui, c’est l’hiver, et la neige n’est pas vraiment (encore du tout) tombée. Mais les spatules démangent, et il y a toujours quelques centimètres en Haute Maurienne.

Alice et Pierre sont de la partie en tant qu’habitués des courses de ski de fond. Pour moi, c’est une première et je ne sais pas du tout ce que je vais bien pouvoir valoir sur ces 42km.

460__650__auto__wp-contentuploads201612affiche-mib-2017

Le ski de fond c’est un sport super complet, idéal pour se faire plaisir niveau glisse et préparer la saison de raid/trail, jambes et bras compris. Et en plus c’est 1000 fois moins traumatisant que la course à pied, donc enchaîner les km n’est pas un souci!

Voici d’après moi les trois points clés pour réussir sa course de ski de fond, et comment je les ai (presque) appliqués.

1) Le Fartage

La théorie : HF6, Super Cera F FC78, structure en vis,… perso je ne comprends pas grand chose à  ce baratin. Sans parler des tonnes de fluor qui se baladent dans ces produits. Bref le fartage c’est pas trop mon truc. Mais bon, paraît qu’en ski de fond c’est 50% bonhomme, 50% glisse. Du coup faut s’y intéresser un peu, histoire de ne pas avoir l’impression de skier sur des clous…

La pratique : C’est donc avec entrain que je me décide à faire farter mes skis par un pro. Je n’ai pas le matos pour le faire moi même, et de toute façon je n’y connais rien (CF plus haut). Mise à jour : je pensais faire un jeu de mot du tonnerre ici, malheureusement pour moi le fart CF n’existe pas. J’ai confondu avec CH, HF, LF et tutti quanti). Je fais confiance aux choix du farteur, c’est son boulot après tout. Je note que le fart choisi est un « spécial neige artificielle ». Ça paraît logique, les pistes ont été complétées au canon pour finaliser la boucle de 21km. Je vais tester les skis en fin d’aprem, ça marche !!!

7h30 – jour de course. À ma grande surprise, il a neigé 5cm de fraîche ce matin…Argh! Et mon fart neige artif’?!

10h. Évidemment, ça glisse moins bien que la veille cette affaire. Mais bon c’est correct pendant un bon gros tour. Faut faire avec!

2) Le Départ

bxknsepoo0jus

L’importance des appuis au départ

La théorie : Rien de très spécifique au ski de fond ici. Mais bon, quand 700 skieurs s’élancent à 15 de front sur une piste qui se resserre en double file au bout de 500m, mieux vaut être bien placé, sinon gare aux embouteillages. Heureusement*, il y a des vagues de départ. Essayer de conserver des bâtons en un seul morceau est également une bonne idée.

*Humour

La pratique : Veille de course : En récupérant mon dossard, on m’annonce en L4. Dernière ligne quoi. Normal, je n’ai aucune référence en ski de fond. Le départ est indiqué pour 10h20, 5 minutes après la vague L3.

10h – jour de course. Le départ vient d’être donné pour les élites. Je me rapproche pour me placer devant dans mon sas.

10h10 : L2 vient de s’élancer. La séparation entre les sas L3 et L4 vient d’être ouverte (pourquoi?). Un bénévole passe dans le sas est répète (4 fois) aux concurrents L4 de bien laisser partir les concurrents L3 au prochain départ, et d’attendre le nôtre à 10h20.

10h15 : Le départ est donné pour L3. Je chausse mes skis. Quand je relève la tête, je suis seul sur la ligne de départ !? Tout le monde est parti, L4 comprise ! Je regarde le bénévole, il me regarde, on se regarde quoi. Je le chambre un peu, c’est trop fort :

Hé bé alors? Vous avez pas réussi à les retenir?

Un autre bénévole arrive : « Vous faites le Marathon m’sieur? C’est parti là! ». Je rigole un bon coup et enfile mes bâtons. Y a du boulot pour doubler ce paquet.

marathon-marathon-international-de-bessans

Vue du peloton après un départ raté…

3) La Gestion de course

La théorie : Mon coeur balance. Partir vite et risquer un coup de pompe à la fin? Ou gérer un maximum au risque de ne jamais rattraper le temps perdu? L’idéal est bien sûr de garder une vitesse constante, la plus élevée possible, pour finir éclaté 1 mètre après la ligne. Il faut aussi réussir à se ravitailler sans perdre trop de temps, puisque je table sur 3h de course.

La pratique : Pour le départ rapide c’est loupé… Mais je me sors les doigts et essaye de doubler un maximum avant la grosse bosse du parcours. À ce jeu là, je me débrouille: ski hors-piste ou semi hors piste (i.e avec un pied dans le « vide »), pétage de bras dans les traces de classique, etc. Malgré les bouchons, ma moyenne après 5km est assez élevée (16.5km/h) par rapport à mon objectif, je dois donc souvent me ligoter les bras pour garder du jus.

Pour les descentes/plats j’essaye de profiter un max de l’aspiration. Elle est super présente en ski de fond puisqu’on va souvent au delà des 20km/h. Alors si en plus il y a un petit vent de face, ne pas hésiter. J’adopte la technique du Stop&Go : se refaire la cerise dans l’aspi pendant quelques centaines de mètres, puis faire le jump vers le groupe/skieur un peu plus loin devant, et ainsi de suite.

Côté ravito, je suis surpris par l’absence du ravito prévu à mi-boucle…Ça chamboule un peu ma stratégie… Mais je me rattrape sur les suivants. 15 secondes suffisent pour boire une gorgée de thé et avaler un fruit sec en patinant tranquillement.

ilqozpfbleyciiksjk

Les inconvénients de l’aspi en descente…

Finalement, Alice (15ème) et Pierre finissent en 2h26 et 2h25 respectivement, dans leurs temps de l’an passé. Quant à moi, je m’en sors plutôt bien en 2h34, étant donné mon départ de haut niveau!

Résultats Complets :

femme-42km

homme-42km

Suite à cette analyse de haute volée et puisque que la neige semble enfin se décider, y a plus qu’à ! En route pour la Transju’ ?

Mat’

Strava :

sans-titre

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s