Avez-vous eu vent du LigéRaid ?

Weekend du 1er Mai oblige, on décide d’aller fêter dignement le travail à Montbrison (42), bourgade qui accueille le LigéRaid, 3ème édition. Le terrain de jeu? Les monts du Forez et leur petit air de Lozère, idéal pour la pratique du raid. Pas mal de boulot au programme de cette manche du championnat de France : les 80 km et 2000d+ doivent être parcourus en moins de 10h.

Lola, Aubin et moi-même arrivons la veille à bord de notre bolide surchargé pour peaufiner les détails: petit Tetris pour optimiser le remplissage de la « boîte à chaussures ravito », installation ultra-solide du camp de base, réglages au milli-poil du matériel pour tracter, etc.

T’inquiètes, 4 sardines ça suffit !

À peine le temps de souffler que la nuit est déjà passée, le petit déj avalé, et nous voilà embarqués dans le bus qui nous amène au départ de la traversée proposée, à 2 pas de Chalmazel. C’est au son prémonitoire d’un instrument à vent que le départ est donné. C’est partiii !

ligé_depart

Les fauves sont lâchés

Section 1 – CO individuelle (classement tenu secret)

Bien malin cette petite section pour débuter le raid et étaler le peloton. On se réparti rapidement les cartes (parcours simple/modéré/difficile) puis c’est chacun pour soi. Il faut vraiment rester dans sa carte car y a du monde dans tous les sens!

section CO 1 grand raid.Bienvenue

Parcours difficile

J’enchaîne bien les balises, et comme prévu je file tout droit à l’arrivée sans attendre Lou et Aubin à la 9. Je suis le premier de l’équipe et je prépare le matos pour la suite, j’enfile mes rollers, regarde la photo aérienne de S2, et même la carte de S3, … toujours personne !?

Finalement, ils arrivent un quart d’heure plus tard, après avoir un peu pataugé entre les postes, ce qui nous relègue dans les 5 dernières équipes. Heureusement il reste 9h de course pour rattraper tout ça 😉

S2 – Roller (6ème à 2’15)

lige_roller

Avec un cumul de 2h de roller à nous 3 sur les 10 dernières années, je ne pensais pas qu’on s’en sortirai si bien sur cette section! La gamelle est quand même pas loin dans la seule (mini) descente du parcours, mais on s’en sort indemne. Malgré notre stratégie sans bâtons, on double du monde, et on en profite pour démontrer la supériorité du roller sur la trottinette.

S3 – Trail’O (11ème à 4′)

ligé_trailo2

On troque les patinettes contre nos baskets. Petit hic, la goretex de Aubin flotte dans la moitié de son eau et de son ravito, au fond de son sac. Après nettoyage du superflu, on repart fissa. Une petite montée nous mène au col du Béal, où la vue se dégage et la première brise se fait sentir. On avance plutôt bien et on remonte des équipes.

ligé_trailo1

S4 – Vtt’O (18ème à 13′)

On enfourche nos bicyclettes pour la première fois de la journée. Malgré le retard pris à la S1, on est encore dans les temps donc on va chercher l’option. S’en suit un petit single à flanc, de toute beauté, mais un peu technique quand même. On laisse quelques minutes au passage. Vient alors la première descente du jour, ça fait plaisir!

S5 – CO (22ème)

On enchaîne sur une belle CO, dans laquelle il faut savoir jouer de l’azimut. Je dévie un peu à l’est pour la 5, mais on se recale grâce au sentier. Comme prévu par le fichier excel de choix des options établi avant la course, on shunt les options 8, 9 et 10 puisque l’on est dans l’horaire lent. Ça nous donne un peu d’air pour la suite (ahah) et on peut profiter de notre boîte ravito. Finalement on l’a joué petit face à la boîte à chaussures de ski! Lola nous botte un peu les fesses pour repartir, c’est vrai qu’on est pas les rois de la transition…

co loge de la morte.Aventure

S6 – Vtt’O : Air Force One (21ème à 13’30)

On ne le sait pas encore, mais cette section, on va s’en souvenir. Elle débute par une montée comme il faut, bien raide. Ensuite on perd la trace un instant sous les feuilles mortes, et je fais la seule bonne boulette de la journée. Bon le positif c’est qu’on est pas les seuls. On finit par trouver la toile après un petit jardinage de l’ambiance.

L’arrivée sur la crête est fracassante : les nuages ont noirci et d’énormes rafales nous accueillent. Aubin n’est pas au mieux. On passe en mode survie, il faut passer cet endroit le plus rapidement possible. Ouais t’es gentil toi, mais avec ce vent en pleine poire, on n’avance pas des masses. Faut même pédaler comme un dingue en descente!

giphy

Je finis par craquer, et m’arrête pour enfiler mon coupe-vent. Mon vélo se fait la malle pendant ce temps là… Aubin et Lou m’attendent plus loin, « cachés » derrière un rocher. Il faut être hyper attentif en descente, le vent vient de côté maintenant, et les rafales peuvent t’envoyer dans le décor. La section va laisser des traces…

Pas pour tout le monde apparemment, puisque l’on croise en coup de vent les équipes de tête, qui remontent en sens inverse. Une bonne grosse section d’avance en somme, shunts non inclus 😮

velo-a-voile

Prototype en cours de développement pour les courses à haut potentiel éolien.

S7 – Trail’O

On a pris un peu de retard avec ces histoires, et le choix de shunt est compliqué. On décide d’aller prendre une balise du trail’O, ce qui nous permet d’avoir le bonus de fin de section. Et on renonce à la première balise de S8 qui nous ferait remonter sur cette satanée crête…

À mon tour d’être moins bien. J’ai du mal à ventiler et à me ravitailler, tout ce qu’on n’a pas pu faire sur la section précédente. La balise semble plus loin que prévu, mais elle finit par arriver et on fait demi tour. Lola commence à cavaler devant !

S8 – Vtt’O : Le vent tourne (10ème)

33597391273_6a65f9c8c8_o

Fait pas chaud donc on ne traîne pas à la transition. C’est la grosse section du jour (28 km), à profil descendant, mais on la raccourcit immédiatement en shuntant la 1ère balise. Le vent vient maintenant de dos, et surtout de travers.

Beaucoup d’équipes suivent le GR, mais je décide de couper, c’est bien plus court! On choisit d’aller chercher l’option 2, ça doit passer niveau temps. Et puis la montée est courte, sur route et vent dans le dos! On déboule sur un single digne du gévau, tracé à la main dans la forêt, et ça, ça n’a pas de prix! Tout le monde retrouve le sourire.

Ensuite les balises s’enchaînent miraculeusement vite, sans erreur. On lâche même du monde. La dernière bosse nous rappelle quand même qu’on a fait de la route jusque là: ça commence à brûler les jambes! On passe la barrière horaire pour 15min, le fichier excel disait donc vrai!

S9 – Trail’O

ligé_ruisseau

Ce petit trail est superbement pensé, on descend d’abord, pour remonter le long d’un petit ruisseau ultra-bucolique. La fin de la boucle est plus compliquée, avec souvent du dré dans le pentu. Plus beaucoup de jus dans les jambes, sauf pour Lola qui donne l’impression de se balader devant. L’orga est là pour nous encourager et nous redonner le sourire avec ses petites pancartes, notamment:

/!\ Interdiction de courir en montée /!\

S10 – Vtt’O (24ème)

Lola nous secoue à nouveau pour repartir, le résultat final lui donnera bien raison, mais ça on ne le sait pas encore! On est vraiment plus du tout efficace en montée, donc on décide de shunter l’option (portage), ce qui réduit le dénivelé + de la section à . . . 0 ! On dévale donc la pente jusqu’à la zone d’arrivée, avec 4 bons km de

C’est tout droit !

Je m’aperçois en arrivant au parc que ma roue AR est totalement désserrée, pfiou il était temps… Pas de casse aujourd’hui!

S11 – Tir, CO urbaine (14ème à 5′)

Ça sent la fin tout ça et ça nous rebooste! Une petite pause au pas de tir (Martin Fourcade sort de ce corps), et on enchaîne sur la CO dans Montbrison. Evidemment je choisis le chemin qui emprunte le plus de marches d’escalier possible, pour faire plaisir à mes coéquipiers. Et puis c’est l’arrivée!

Conclusion

Wahou! Difficile de croire que ce n’est que la 3ème édition du Ligéraid… Vu la qualité de l’organisation, c’est loin d’être la dernière à mon avis! Si je devais résumer en trois points:

  • Un terrain idéal pour le raid, un parcours qui te fait passer toujours au bel endroit et l’alternance de sections et de terrains qui va bien.
  • De l’orientation de super qualité : supports variés, sous-bois qui ne lacère pas les jambes,… J’ai adoré chercher notre chemin sur ces cartes.
  • Une organisation du tonnerre et beaucoup d’originalité!

Difficile de savoir si c’est faisable, mais une section eau vive en plus, et on obtient un raid au top du top ?

La journée se termine par un bon petit repas et la remise des prix. À notre grand étonnement nous sommes 3ème mixte?! On apprend alors que la place se joue à 37s, un remplissage de gourde quoi, tout ça après 9h45 de course 😮 Bon, les perfectionnistes diront que, s’ils n’avaient pas perdu l’un de leurs doigts électroniques en course, l’équipe n°2 Ergysport serait devant nous… Mais bon, c’est bien nous sur le podium là dessous 😉

Ligeraid-2017-58

Les résultats scratch sont ici !

Section bonus : Trouver son lit

Un repos bien mérité après cette belle et longue journée? Que nenni! En arrivant devant l’emplacement, la tente a disparu… Damned! Ah non, elle s’est juste envolée/retournée dans la haie d’à côté! Et vlà t-y pas qu’il commence à pleuvoir… où est-ce de la neige? J’en rigole toujours…

Ligéraid, se sera également l’équipe de Hugo sur le prochain Raid in France, vous pouvez les soutenir >> ici << !

Mathias

Publicités

2 réponses à “Avez-vous eu vent du LigéRaid ?

  1. Pingback: La frite sur le raid Chauds Patates | lesjeuxdemotslaidspourlesgensbetes·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s